texte qui défile

Tout-Public

 Alain Le Goff,

 Nuit du légendaire celtique - Contes et chants de Bretagne

 Samedi 23 novembre – 20h30 - Salle Doussineau - Forum de La Madeleine - Chartres


Alain Le Goff, conte
Yann Fanch Kemener, chant

Les personnages d’Alain le Goff côtoient le surnaturel au quotidien et ça leur va plutôt bien ! Il y a Matteo le Bras, le passeur, qui en sait peut-être un peu plus que les autres sur le « Passage », Marie, sa femme, qui voit les « intersignes » et parle avec les morts. Mais dans la tradition bretonne, ça n’étonne personne, on sait bien que les portes sont toujours ouvertes entre les mondes et qu’il suffit d’un rien pour passer de l’un à l’autre. Mais au fond la mort est bonne fille et on peut rire avec elle pour peu qu’on veuille bien la regarder en face ! Un voyage initiatique dans l’imaginaire et l’âme celtique avec deux grandes voix de Bretagne qui s’entrelacent, la parole profonde de l’une enluminée par le chant vibrant et aérien de l’autre.

- À partir de 7 ans
- Durée : 1 h 15
- Tarifs : 7 € et 5 €
- Réservations : 02 37 23 41 44 - reservation.doussineau@ville-chartres.fr

Alain Le Goff : Il y a toujours 4 horizons dans le monde sans quoi il ne tournerait pas rond, mais personne n’a jamais le regard, le pied ou le coeur assez grands pour les embrasser tous ensemble... On est toujours d’une part du monde, d’un côté du ciel. J’ai toujours habité celui de l’Ouest, par naissance, par histoire, par choix. C’est, sans doute, qu’ici on est déjà en face. Pays de bout, pays de bordure, pays d’attente et de bascule. Chaque soir le soleil qui se couche dans l’océan s’enfonce dans l’Autre monde et il suffirait d’un rien qu’il n’entraîne avec lui tout cet enchevêtrement de collines, de vallées, de bois et de ruisseaux, toute cette terre mêlée de landes, d’ajoncs, de genêts, de chênes et de pommiers, et qu’il ne reste que l’immensité du ciel comme un désir sans fin. Le soleil est une porte, un entonnoir, un siphon, un oeil ou le trou fait par une balle entre les yeux d’un soldat. Par là toute réalité, toute certitude, toute terre peut s’en aller dans un vertige d’infini.
Lire la suite

JPEG - 16.9 ko

Yann-Fañch KEMENER est un initié : Issu d’un monde rural, il a fréquenté l’école des anciens. Son apprentissage fut oral et a capella Depuis sa prime jeunesse, il chante la tradition et ainsi la perpétue.
En quête de l’identité de son pays, la Bretagne, a travers le temps, la littérature, les légendes et la musique (gwerzioù, ballades, séries, berceuses), un homme franchit les trois étapes d’une vie, de la naissance à l’au-delà...
Yann-fañch Kemener est le messager de la Bretagne d’hier et de demain.
Visiter son site



© 2016 Agence Web "Provence Infos" Webmestre du Site www.conteurs.fr
14048